Photos de voyage : POUR ou CONTRE ?

Lenaic 29 septembre 2012 3

       La photo a profondément modifié les attitudes des voyageurs cette dernière décennie. On a parfois même l’impression que certains voyagent principalement pour se prendre en photo devant tel ou tel site.. !   (Surtout lorsqu’on observe les comportements des asiatiques, qui restent sur un site juste le temps de prendre la pose…)

 

J’ai investi récemment dans un appareil photo reflex, et j’ai même eu l’opportunité de faire une expo photo suite à mon long voyage en Amérique du Sud. J’adore les photos de voyage, et ne manque pas une occasion de faire une belle photo lorsque l’occasion se présente. Cependant, il me semble légitime de se poser la question du bien-fondé de la photo en voyage.

 

Voyageur Attitude   Photographe

POUR !

– Evidemment, revenir de voyage avec une carte mémoire pleine permet de faire durer le voyage dans le temps. Regarder ses photos un mois ou 10 ans après le voyage permet de se remémorer de certains moments, les galères, les visages et les paysages…

 

– Les photos permettent également de partager ces moments marquants avec ses amis. Mais aussi de faire découvrir des sites et transmettre la passion du voyage…

 

– Enfin, avouons-le, afficher ses photos de voyage sur le frigo ou dans le salon permet aussi à certains de… comment dire… se mettre en valeur auprès des siens. Ai-je tort ?

 

CONTRE !

Multiplier les photos en voyage a aussi des effets pervers.

– Configurer la saturation des couleurs ou se concentrer sur la focale idéale fait perdre, inévitablement, de la magie des lieux…  On ne peut pas admirer pleinement un coucher de soleil ou une scène de rue lorsqu’on se focalise sur les paramètres de son appareil photo. Bref, il faut voyager pour vivre le moment présent, et la photo peut nous distraire de cet instant magique.

 

– Les photos ont également le pouvoir pervers de transformer les émotions que l’on a ressenti. Lors de mon voyage en Afrique australe en 2007, j’ai eu l’opportunité de découvrir les chutes Victoria, au Zimbabwe. Une belle découverte (bien plus intéressante que les chutes Niagara, transformées en antre mercantile). Je n’ai cependant pas de belle photo des chutes Victoria, et ce lieu n’était plus, par la suite, un moment fort de mon voyage, car il était remplacé par d’autres sites où mes photos étaient plus réussies…

Et inversement, certaines photos me transmettent une émotion que je ne pense pas avoir ressenti au moment vécu. Lors d’un trek de 3 jours dans la jungle du Costa Rica par exemple, je me suis retrouvé, avec mon ami, devant une oasis, où le soleil venait percer les arbres pour offrir une palette de couleurs resplendissantes. La photo est superbe. Mais peut-être que ce n’était pas aussi beau que ca ne parait en photo…       (photo ci-dessous)

 

– Pour finir, l’avantage de laisser son appareil photo à l’hôtel est de pouvoir partager plus facilement avec la population et de passer pour un autochtone. Je déteste me balader avec un gros appareil photo autour du cou. J’adore, au contraire, me faire passer pour un local, même si ce n’est pas forcément possible avec la peau blanche (dur de se faire passer pour un kenyan !). Pour cela, l’appareil compact, qui rentre dans la poche, est idéal. Même si les photos ne sont (pas encore) de qualité comparable à un reflex…

 

oasis en pleine jungle

3 Comments »

  1. Christopher 3 avril 2013 at 18 h 24 min - Reply

    La photo c’est simplement pour prolonger son voyage dans son esprit. Parfois cela fait du bien de revoir ses photos surtout dans les moments galères.Ca permet de rêver à nouveau et d’avoir envie de repartir .

  2. admin 15 avril 2013 at 10 h 55 min - Reply

    Bonjour Christopher. C’est vrai que la photo permet de faire durer le voyage sur un temps plus long, et de revivre les moments et les émotions vécues (à moindre mesure).
    Bon, evidemment, meme si le titre de l’article est provocateur, je reste plutot POUR la photo en voyage. Mais il est bon de prendre du recul et de s’interroger sur ce point il me semble…

Leave A Response »