San Remo : luxe, calme et volupté

Lenaic 13 mai 2014 0
Char de fleurs

Char de fleurs

— Article sponsorisé —

 

Réputée internationalement pour son festival des fleurs et le défilé de ses chars à chaque hiver, la ville de San Remo a également bien d’autres choses à offrir. A seulement 30 minutes de Monaco, ce petit port de 50 000 habitants est doté d’une histoire riche que ses monuments nous racontent à chaque coin de rue. Voici un petit résumé de tout ce que j’y ai découvert et visité.

 

HISTOIRE DE SAN REMO

San Remo est située dans un petite crique protégée par la montagne et où règne un climat très doux tout au long de l’année. La quatrième ville de Ligurie a très tôt été occupée par une activité humaine, se développant à l’époque des Romains. Après des siècles de troubles alternés avec des périodes de paix ou de maladie, passant sous différents protectorats, la ville de San Remo devra une grande partie de sa popularité aux impératrices russes, et également à Sissi, qui adoreront y venir passer quelques vacances d’hiver ensoleillées. Et ce sera sous cette influence de la noblesse russe que seront construits les principaux bâtiments architecturaux visibles aujourd’hui. Le 19ème siècle sera un siècle très important pour la ville, car outre la présence semi-permanente de ces élites venus du Nord, les habitants délaisseront la culture des agrumes pour se lancer dans celles des fleurs qui feront son succès.

 

visiter san remo

 

MONUMENTS DE SAN REMO

  • Les églises

Aujourd’hui, de nombreuses bâtisses valent le détour, comme l’église San Siro. J’ai vraiment apprécié cet édifice construit au 13ème siècle, elle est la parfaite illustration de la croissance de la ville au Moyen-âge, avant l’arrivée des Russes. Mais elle n’est pas la seule. Ainsi le sanctuaire de Notre-Dame-de-la-Côte est un lieu fameux, car situé au sommet de la Pigna, le centre historique de la cité et quartier où les premiers habitants de la ville installèrent leurs habitations. Cette église visible depuis la mer sert de point de repère aux navigateurs.

Deux autres anciennes églises notables sont à citer. Celle de Santo Stefano, un des monuments les plus anciens de la ville mais réaménagé par les Jésuites au 17ème siècle, qui abritent des fresques et tableaux fameux de célèbres artistes italiens tels que Pozzo, Piola et Moreno. Enfin, l’église Santa Maria degli Angeli, avec son style baroque à l’extérieur et rococo à l’intérieur, est aussi un édifice notable de la ville. Mais la plus belle église de toutes, selon moi en tout cas, est peut être bien celle construite sous l’influence russe, et donc orthodoxe. Baptisée simplement l’église russe de San Basilio, ou bien l’église du Christ Rédempteur, elle fut bâtie pour accueillir le millier d’habitants russes qui venaient y passer une grande partie de leur hiver, et notamment la tsarine Maria Alexandrovna. Elle est aujourd’hui devenue un symbole de la ville, et est d’ailleurs toujours usitée par la communauté orthodoxe de la cité.

 

San Remo eglise

 

  • Autres bâtiments

Un autre bâtiment intéressant est le château Devachan, acheté par un anglais hindou voulant prouver tout son amour à sa femme. Il sert aujourd’hui de résidence pour les vacanciers. Différents palais et villas jonchent également la ville, comme le Palais Bellevue, anciennement résidence de luxe pour grandes fortunes, aujourd’hui devenu l’hôtel de ville. Le Palais Borea d’Olmo est aussi notoire avec de nombreux détails baroques de grande qualité, il contient aujourd’hui le musée d’archéologie de la ville où j’y ai découvert de nombreux vestiges des temps préhistoriques et romains.

Autre musée dans un bel édifice, c’est celui sur les avancées scientifiques du 19ème siècle dans la villa Nobel, appelée ainsi car ce fut la dernière résidence d’Alfred Nobel, le fameux scientifique suédois. La Villa King, située juste à côte, était malheureusement en restauration au moment de mon passage. J’ai par contre pu visiter la villa Ormond, avec ses nombreux jardins et parcs.

château Devachan

 

SITES TOURISTIQUES DE SAN REMO

Les parcs sont d’ailleurs une autre particularité de la ville, et sont bien sûr riches en fleurs de toutes les couleurs. Mon préféré étant peut-être le parc Marsiglia pour son étonnante diversité, mais nombres d’autres sont tout aussi remarquables. Je n’ai  malheureusement pas pu tous les visiter. Le port de San Remo est également un endroit très agréable et récent. Il y est même possible d’y effectuer du tourisme baleiner. A noter également la présence de deux réserves marines protégées qui bordent la ville, et où chaque plongée se révèle magique. Autres activités possibles : le surf, le golf, le vélo, la randonnée ou l’escalade dans les monts environnants.

 

sanremo

 

 

Et bien sûr le casino ! Il est l’un des quatre uniques casinos présents en Italie et est extrêmement actif. Il a été bâti là-aussi pour le plaisir de la noblesse russe et est depuis devenu un haut lieu du monde du jeu, en accueillant par exemple plusieurs étapes de l’European Poker Tour. Et il attire encore à lui seul de nombreux touristes chaque année.

 

casino san remo

 

Durant mon court passage, je n’ai pu assister à tous les événements qui rythme la vie des habitants de San Remo tout au long de l’année. Les principaux d’entre eux étant le défilé des chars fleuris du mois de janvier, le festival de la chanson italienne en mars et l’arrivée de la fameuse course cycliste Milan-San Remo. Mais j’ai vraiment pu apprécier la douceur de vivre de cet endroit, dont on m’a assuré qu’elle était identique aussi bien en hiver qu’en été. Mêlant avec charme architecture romaine médiévale et art nouveau, et offrant surtout des parcs fleuris d’une beauté et d’une richesse déconcertante, cette ville calme a beaucoup de surprises à offrir à ses visiteurs et m’a ravi.

 

 

Texte écrit par Fabio. Bref, c’est pas moi !
(Mais j’aimerais bien connaitre San Remo…!)

 

 

Leave A Response »