Helsinki en été

Lenaic 30 août 2016 0

Ca m’est tombé dessus comme ca. Je suis arrivé à Helsinki comme François Hollande est arrivé au pouvoir… Un peu par hasard.
J’ai donc eu l’opportunité de découvrir Helsinki lors de deux escapades de 3-4 jours chacune, en juin 2016. Juin, lorsque le soleil ne se couche presque pas. Il dort tellement pendant l’hiver… Si la lumière du jour est belle, les nuits peuvent être courtes.

 

Ma première impression fut… déroutante ! L’atmosphère y est étrange. Les immeubles sont austères, les rues sont vides. On dirait qu’il y a un cache-cache géant dans la rue ! On ne croise personne… Faut dire, c’est samedi après-midi ! Et oui, le samedi, les finlandais s’en vont vers la nature, au grand air. Ils ne restent pas à Helsinki ! Et puis, avec 15° de moyenne et une pluie souvent présente, l’ambiance d’Helsinki est froide.

 

Ma seconde impression fut… déconcertante ! Sous l’influence soviétique pendant longtemps (la Finlande a acquis son indépendance qu’en 1917 !), on observe plus une architecture russe qu’européenne. Mais les rares batiments impressionnants peinent à combler les façades ternes et sans relief. Parfois ultramodernes, souvent austères, les rues d’Helsinki peinent à émerveiller. Ça manque de couleur ; ça manque de chaleur.

 

Ma troisième impression fut… exaltante ! Malgré le poids du passé russe, on sent une ville qui change, à l’identité multiple. En laissant de coté l’architecture fonctionnaliste, on apprécie les quelques bâtiments anciens imposants, mélangés au design omniprésent dans les boutiques, les bars, et les hotels. Avec le soleil perçant, la ville s’anime, les étals du port sortent les tables extérieures, et l’esplanade se remplit d’artistes en tous genre.

Helsinki revit. Helsinki se réinvente.

 

blog voyage helsinki

 

Leave A Response »