Prix des billets d’avion : comment ca marche?

Lenaic 31 janvier 2014 2

Vous voulez réserver un billet d’avion. Mais le moins cher possible !
Vous naviguez donc sur plusieurs sites. Vous utilisez un comparateur de vols. Peut-être même un comparateur de comparateur. Vous notez les tarifs selon les dates. Vous en parlez avec votre ami. Vous réfléchissez.

Ok, le choix est fait… Vous retournez sur le site pour finaliser l’achat et… « sacrebleu, le prix a augmenté ! » (enfin, je sais bien que vous ne dites pas « sacrebleu », mais j’aime bien ce mot..!)

Alors, que fait-on..? On refait des recherches ? On attend, au risque que le tarif grimpe encore…?

 

ip tracking avion

J’achète des billets d’avion toutes les semaines. Malheureusement, c’est rarement pour moi. C’est mon métier. Et, je vous avoues que je n’ai jamais bien compris le fonctionnement de certaines compagnies aériennes et comparateurs de vols.

 

L’IP Tracking

Pour inciter à l’achat rapide, certains sites feraient de l’IP Tracking. Cette méthode consiste à identifier l’adresse IP de l’ordinateur de l’internaute qui est allé sur un site. Le site retient que l’internaute s’est intéressé à un voyage et, quand le client retourne sur le site, le tarif du billet d’avion a légèrement augmenté ! Une technique qui consiste à inciter l’achat en faisant croire que le billet augmente régulièrement. L’objectif est clair : provoquer la vente.

 

Une telle pratique, qui pourrait s’apparenter à des procédés « qui altèrent, ou sont susceptibles d’altérer de manière substantielle, le comportement du consommateur », est-elle conforme à la loi informatique et libertés et au code de la consommation ? Des études sont actuellement menées par la CNIL et la DGCCRF.

logo cnil

Même si l’enquête n’est pas terminée, tellement ces pratiques sont opaques, ces deux organismes ont indiqué que les sites ne modulent pas les tarifs affichés en fonction de l’adresse IP de l’internaute. « Aucune des techniques observées ne prend en compte l’adresse IP des internautes comme élément déterminant ou ne vise à moduler le prix des produits ou services proposés aux consommateurs » écrit la CNIL.

 

Et donc, pourquoi les tarifs évoluent ? 

Il y a plusieurs raisons avérées à cela :

– Le Yield Management

Les compagnies aériennes pratiquent comprendre prix billet d'avionla technique marketing très répandue du Yield Management. Cela consiste à ajuster le prix en fonction du taux de remplissage. Un certain nombre de places est alloué à un tel tarif, puis un autre contingent de places sera vendu à un tarif légèrement plus élevé, et ainsi de suite. Donc plus l’avion se remplit, plus le tarif est élevé. Les hôtels et les sites de réservation de train fonctionnent aussi en Yield Management. Cependant, pour pouvoir remplir les places disponibles, il est possible de trouver de bons tarifs en dernière minute. Le vendeur a intérêt à vendre ses dernières places (l’inconvénient pour lui est d’inciter le consommateur a attendre la dernière minute pour ses prochaines réservations!).

 

– L’heure de réservation

Peu connu du public, alors que ce n’est pas du tout caché par les sites de réservation, l’étude montre « une pratique conduisant à moduler les frais de dossier selon l’heure à laquelle l’internaute effectue sa réservation ; l’internaute bénéficie ainsi de frais plus avantageux lorsqu’il achète un billet lors des heures creuses déterminées par le commerçant. » 

Sur de nombreux sites et comparateurs en ligne, les frais de dossier diffèrent selon l’heure de réservation. Il est plus intéressant de finaliser son achat en pleine nuit !

 

Le site Kelbillet nous le montre par cet exemple précis :

Exemple : un groupe de 6 personnes, 4 adultes et 2 enfants réserve leurs billets d’avion à 14h07, ce groupe payera 3 250 €, si ce groupe avait réservé à 23h02, il aurait payé 3 304 €. Tandis que, s’il avait effectué sa réservation à 5h45 du matin, il aurait payé 3 184 € ses billets !

Ci-dessous le détail de la facture à 14h07 :

Résumons :

  • à 05h45, ce groupe payera 0 € de frais de réservation
  • à 14h07, ce groupe payera 66 € de frais de réservation
  • à 23h02, ce groupe payera 90 € de frais de réservation

 

En général, les frais les plus élevés sont aux alentours de 23h (quand les particuliers ont fait leur recherche et qu’ils souhaitent finaliser avant d’aller dormir…). Vous payerez ainsi des frais d’environ 15 € par personne en réservant vers 23h. En revanche, vous n’aurez aucun frais de dossier si vous prenez la peine de réserver entre 3h et 6h… du matin bien sûr !

Mais attention, si vous décidez d’attendre, les disponibilités peuvent évoluer et l’achat peut finalement augmenter… ou baisser.

Non seulement les compagnies aériennes veulent nous faire dépenser des centaines d’euros rapidement, sans prendre le temps de la réflexion, mais en plus elles veulent qu’on se lèvent en pleine nuit !!      ;/

 

Conclusioncomprendre tarifs billet avion

Concernant l’IP Tracking, j’ai toujours utilisé le conditionnel. Certains amis m’ont indiqué avoir subi une hausse de prix selon l’ordinateur avec lequel ils réservent. En revanche, je peux affirmer qu’Air France, tout comme la SNCF, n’utilise pas cette méthode. J’ai également contacté un comparateur de vols, qui m’indique ne pas avoir recours à l’IP Tracking. Bref, c’est assez compliqué pour être affirmatif à ce sujet…

 

Cependant, en plus de l’heure de réservation, il existe quelques bons trucs à savoir pour acheter ses billets d’avion moins cher. Suivez le blog !

 

 

 

2 Comments »

  1. rozenn 31 janvier 2014 at 21 h 32 min - Reply

    D’après mon expérience de chercheuse fouineuse fureteuse, pour l’achat de billets d’avion sur les sites comme kayak, opodo et compagnie, les bonnes affaires sont souvent un leurre. Dès qu’on veut finaliser un achat, la mise à jour (l’inévitable mise à jpur des données !) révèle qu’il n’y a plus de place à l’horaire souhaité etc… Quant à réserver pour plus de 6 personnes… mission quasi impossible.
    Les prix sont souvent les mêmes si on se rend directement sur le site de la compagnie aérienne.
    Pour les hôtels, c’est pareil, d’ailleurs.

Leave A Response »