Colombie : faire son itinéraire

Lenaic 11 juin 2015 3

On me contacte souvent pour me demander conseil sur l’itinéraire à suivre en Colombie. Pas évident ! S’il y a des immanquables (Parc Tayrona, Carthagène), le reste du pays propose différents paysages et activités.

carte colombie

 

Voici donc une présentation des sites touristiques de Colombie :

BOGOTA

La capitale colombienne servira surtout de point d’accès au pays. Sites intéressants à Bogota :

– Le Musée de l’Or retrace l’histoire des civilisations précolombiennes à travers de beaux objets. Le musée superbement restauré, mais un guide audio me semble utile pour mieux apprécier le musée. — Entrée : 3000 pesos

botero bogota

Fondation Botero

– La Fondation Botero met en lumière différentes œuvres du plus célèbre peintre colombien. Une visite sympa pour des peintures et sculptures hors-normes. Des tableaux impressionnistes et du XXè (Dali, Picasso, Ernst…) sont également exposés. — Gratuit

– Le quartier de Candelaria, au centre de Bogota, regroupe les sites les plus intéressants de la ville dans un dédale de rues en damier dont les murs furent témoins d’événements historiques majeurs. A part les deux musées cités plus haut, le quartier n’a rien d’extra.

Bogota La-Candelaria

Candelaria

Monserrate est une colline d’où on a un beau panorama sur la ville. Située à 3200 mètres d’altitude, on peut y monter à pied (gratuit), en funiculaire ou en téléphérique. Accès en funiculaire ou téléphérique : 8500 pesos par trajet

– La zona rosa est une petite zone où se concentrent de nombreux bars, restaurants et magasins tendance. Super sympa pour passer la soirée dans une ambiance animée

 

 

Resto Andres D.C.

Resto Andres D.C.

Conseil Voyageur Attitude : allez au bar/restaurant Andres D.C. ! Situé dans la zona rosa, ce lieu unique invite à s’évader dans un monde fantasmagorique pour boire un verre ou pour manger dans une décoration improbable, surchargée et colorée. Immense et sur plusieurs étages, on y trouve de la musique en live dans une ambiance jeune et animée. Plus tard, la discothèque prend le relais avec la jeunesse branchée de Colombie. Un incontournable selon moi. Essayez de réserver si vous y aller le vendredi ou samedi soir.

Il existe aussi un restaurant Andres DC (Carne de Res) à Chia, un peu excentré de Bogota. Les éloges sont également très bonnes sur ce restaurant historique.

 

Conseil : pour aller du centre-ville (Zona Rosa) au terminal de bus, prenez un taxi et comptez 21 000 pesos. Il est préférable d’appeler les taxis et de ne pas les héler dans la rue.

 

ALENTOURS DE BOGOTA

Zipaquira

visite colombie blog voyage

Zipaquira

La cathédrale de sel de Zipaquira est souvent très appréciée. Beaucoup adorent, certains détestent. Situé à 1h de Bogota, cette cathédrale souterraine a été taillée à même les parois de l’ancienne mine de sel. Véritable prouesse technique, la cathédrale originale occupe plus de 6000 m² de surface au sol, et est faite de labyrinthes, de nefs colossales et de chapelles obscures.

Villa de Leyva

Villa-de-Leyva-Colombia

Villa de Leyva

Située quand même à 4h de Bogota, Villa de Leyva est une petite ville coloniale charmante (6000 hab). Avec ses beaux bâtiments historiques, et aidé par un climat ensoleillé agréable, cette petite ville attire de plus en plus de visiteurs. On y fait vite le tour, mais l’ambiance est sympa, quoiqu’un peu trop touristique. Allez-y pour 2 jours et 1 nuit, en comptant les trajets depuis Bogota.

 

ZONE DU CAFE  (Zona Cafetera)

Prenez le bus de Bogota pour rejoindre Manizales. Il est possible de réserver le bus le jour même, mais pas à la dernière minute (souvent complet). Départs entre 6h et 23h au terminal 2 de la gare routière. Trajet : 8h. Tarif : entre 39 000 et 55 000 pesos. Les sièges à 55 000 pesos offrent plus d’espace et sont plus confortable. Je conseille !

Région du café

Région du café

Je n’ai pas visiter Manizales. En général, il vaut mieux ne pas s’attarder dans les grandes villes, qui ont moins d’interet. La cathédrale est l’attrait principal de Manizales. Partez directement vers Santa Rosa de Cabal en mini-bus. Trajet Manizales / Santa Rosa : 1h. Départs fréquents.

Conseil : le trajet Bogota / Manizales dure 8h, je conseille donc de faire le trajet de nuit, pour arriver tôt le matin et atteindre Santa Rosa de Cabal dans la matinée. Cela fera gagner du temps… toujours précieux en voyage.

Santa Rosa de Cabal

Outre de bons chorizos, à déguster sur la place centrale de cette petite ville, l’attrait de Santa Rosa sont les thermes d’eau chaude.

2 possibilités pour aller aux thermes : en bus ou en Jeep Willys (non, Bruce n’a rien à faire dans l’histoire!). Les deux sont à réserver la veille. Les Jeep étant pour environ 6 personnes, essayez de trouver d’autres voyageurs pour partager le transport… Les trajets en Jeep Willys sont plus chers qu’en bus, mais cela apporte plus de liberté sur les horaires, plus de confort, et c’est idéal pour voir le paysage. Car l’interêt est aussi de voir le paysage sur la route.

Conseil : Je conseille de partir vers 12h de Santa Rosa vers les thermes, et de revenir vers 18h, avec le coucher du soleil. Les paysages sur la route sont CANON !

Encore 3 choses : prévoyez un pique-nique, car le restau des thermes n’est pas top ; essayez d’éviter le week-end (plus de monde) ; et prenez l’option therapeutico (bain de boue et exfoliant au sable (supplément de 15 000 pesos))… c’est étonnant !

 

Salento 

Salento

Salento

Après Santa Rosa, direction le village de Salento : incontournable dans la région du café ! C’est une très jolie petite ville, qui se visite en quelques heures à peine. Très touristique, il y a plein d’hotels, mais ils manquent de chaleur. Que vous aimiez ou pas, vous mangerez de la truite à Salento, je vous assure ! Depuis la place centrale de Salento, des Jeep Willys partent, à horaires fixes, vers la vallée de Cocora.

C’est dans les environs de Salento que vous pourrez faire des activités nature : possibilité de randos dans de beaux paysages, et de balade à cheval (mais sur des sentiers avec des pierres… dangereux pour les chevaux! De peur que les chevaux se blessent, nous avions stoppé notre balade à cheval. Très déçus!).  Le paysage est étonnant, avec une multitude de palmiers sur les montagnes ! Et oui, en Colombie, ils ont des palmiers à la montagne, et des cactus près de la mer (à Taganga, dans le nord) !

Finca : hamac, montagne et palmiers

Finca : hamac, montagne et palmiers

 

Vous avez également la possibilité de visiter une finca cafetera, où ils fabriquent le café. Et même mieux : dormir en finca. Repos total, harmonie avec la nature, découverte du mode de vie local… une étape reposante (un peu plus cher qu’un hotel classique).

 

Coup-de-coeurDESERT DE LA TATACOA

Desert colombie

Exploration du désert… à cheval !

Imaginez un décor à la Lucky Luke, avec la terre rouge, des cactus, et d’étonnantes formations géologiques de pierres rouges… Dans ce paysage désertique, on croirait que les Daltons peuvent surgir de partout. Mais il n’y a que le soleil qui s’invite ici, comme pour embellir ce paysage de ses couleurs chatoyantes. Car peu de monde s’y aventure. Difficile d’accès, le désert de la Tatacoa est d’autant plus prenant ! Souvenir mémorable d’une longue chevauchée à cheval à travers ces paysages rougeâtres, au coucher du soleil. Un moment fort et rare. Je conseille, inévitablement, et surtout aux cavaliers. Louez un cheval, empruntez un chapeau de cow-boy, et galopez dans ce désert étonnant !

Accès : débrouillez-vous pour rejoindre Villavieja (à 36 km au nord de Neiva) en bus ou mini-bus. 

Logement : j’ai visité plusieurs logements dans le désert. Le 1er hotel, sur votre gauche, est selon moi le meilleur rapport qualité / prix. (Attention, c’est le désert colombien, on est loin du luxe… Mais le service est sympa et la chambre convenable)

 

VALLÉE DE MAGDALENA

Le sud de la Colombie n’est pas encore très touristique, même si le Parc archéologique de San Agustin, entre autre, attire de plus en plus de voyageurs hors des sentiers battus.

Accès : si vous allez dans le désert de la Tatacoa, vous pourrez rejoindre Neiva assez rapidement. De Neiva, prendre un bus pour atteindre San Augustin. Si vous venez de Bogota, vous avez le choix entre prendre un vol jusque Neiva, ou conjuguer les bus pour atteindre San Agustin. 

Neiva

Grande ville sans véritable intérêt, je ne me suis pas attardé dans cette ville. Neiva n’est qu’un passage vers les villes plus authentiques.

San Agustin

san augustin

Parc archéologique de San Augustin

Considérée comme la « Capitale Archéologique de la Colombie », San Agustin et sa région attirent de plus en plus de visiteurs.

Ville à taille humaine, on sent à San Agustin la vie locale simple et typique, dans une région assez reculée de la Colombie. Les voyageurs y viennent principalement pour découvrir le Parc Archéologique de San Agustin, présentant des centaines de statues étonnantes d’une civilisation inconnue. Les explications des guides locaux sont d’ailleurs étranges et confuses. On a très peu d’informations sur cette civilisation, et les guides ont tous des interprétations différentes de l’origine des ces sculptures. Les voyageurs se rendant à San Agustin apprécient ce Parc Archéologique. Pour ma part, je n’est pas été particulièrement conquis…

Il est également possible de visiter une finca à San Agustin. Moins ordonnée et réglée que les visites de finca dans la zone du café, c’est très sympa de partager un moment (et un café!) avec le cultivateur passionné. Je conseille !

Un français a monté une agence de rafting à San Agustin. La descente du rio Magdalena est très appréciée, par ses alternances entre temps calmes et courants rapides. Le niveau dépend évidemment du débit selon la saison, mais en moyenne c’est un niveau 3 – 4. (Retrouvez ici mon article sur les 10 meilleurs raftings du monde!). 

Logement : pour loger à San Augustin, pas de doute : allez à la Casa de François. Ce français, installé depuis plus de 20 ans en Colombie, a ouvert un gite très agréable et bon marché. Dites que vous venez grâce à Voyageur Attitude, il vous offrira un verre, et trinquez à ma santé ! Peu de places, mais beaucoup de possibilités différentes, entre 20 000 et 45 000 pesos par personne. Dortoir : 20 000 pesos ; chambre double avec sdb privée : 50 000 pesos par couple; cabana luxe : 90 000 pesos par couple. 

Popayan

Popayan est surnommée la « Ville blanche », en raison de ses nombreuse façades blanchies à la chaux. Ca donne une allure originale et sympa à cette ville, qui possède également des très nombreuses églises. J’ai apprécié cette ville lors d’une courte escale. Prévoir 1 jour max. A visiter : les ruelles étroites aux maisons blanches, la petite église Capilla de Belén, dressée sur une colline offrant un panorama sur la ville, et, si vous avez la chance d’avoir un guide, la fresque de l’Université  détaillant l’Histoire de la Colombie.

Parc National Puracé

Parc du Puracé

Parc du Puracé

La route entre San Agustin et Popayan réserve de nombreuses surprises.

D’abord, on y croise des chars, postés ici et là pour repousser les FARCS. Impressionnant ! Les FARCS sont en effet dans la région, mais pas d’inquiétude, s’ils bloquent une route, ce n’est que pour montrer qu’ils sont encore présents, et aucunement pour mettre à mal les touristes !

Ensuite, ce sont la beauté époustouflante des paysages. On traverse une partie du parc national naturel de Puracé, à haute altitude (environ 4000 m).

Silvia

Hommes guambianos

Hommes guambianos

Si vous le pouvez, allez découvrir la petite ville de Silvia un mardi. Située à 1h30 de Popayan en passant par la route Panaméricaine, Silvia accueille, tous les mardis, un marché typique de la communauté guambiano. Beaucoup d’habitants sont habillés de façon traditionnelle, avec jupe et chapeau colorés. Le marché est grand, proposant fruits et légumes, herbes médicinales locales et autres ustensils communs. Vraiment sympa le mardi matin ! Pour les autres jours, sans le marché guambiano, pas sûr qu’un détour à Silvia vaille le coup…

 

Cali & Medellin

Ces deux grandes villes ne m’ont pas attiré. Cali ne semble pas très intéressante, à part pour sa vie nocturne intense. Sinon, tous les voyageurs que j’ai rencontrés, ayant été à Cali, n’en reviennent pas avec un souvenir impérissable.
Medellin doit être plus intéressante. La ville siège de Pablo Escobar s’est beaucoup transformée et modernisée ces dernières années. Mais là encore, difficile d’en dire davantage.

 

NORDcarthagene blog voyage

Carthagène

Passage obligé en Colombie, la découverte de Carthagène est indispensable. Cette jolie ville des Caraibes, vivante et colorée, mais aussi très tourisitique, diffère véritablement de la vie plus typique du sud de la Colombie. Je vous invite à découvrir mon article sur Carthagène, avec ses avantages et inconvénients.

Coup-de-coeurParc de Tayrona

Mon coup de coeur de Colombie mérite plus qu’un détour. Le Parc de Tayrona mérite d’y rester au moins 2 jours. Et ca sera plus pratique en lisant mon article sur le Parc de Tayrona !

 

AMAZONIE

Amazonie

Amazonie

Et oui, le rêve de l’Amazonie est aussi possible en Colombie. Je l’ai vécu pendant quelques jours. Assez décevant d’ailleurs, car loin de l’Amazonie que l’on peut imaginer. Prendre un vol vers Leticia revient cher, pour se retrouver dans une ville bruyante de 32 000 habitants. Il faut s’en écarter pour découvrir véritablement la nature. Mais je vous expliquerai tout ca dans un prochain article…

 

 

J’espère que cela vous aidera à établir votre itinéraire en Colombie. Je vous invite aussi à découvrir mon article sur le budget et la sécurité en Colombie.

 

Quels sites vous attirent particulièrement ? Pour les connaisseurs, êtes-vous d’accord avec ces infos et conseils..? 

 

 

 

3 Comments »

  1. Emi 28 mars 2016 at 16 h 43 min - Reply

    Génial! c’est une destination qui me donnait déja envie, je pense que je vais encore une fois suivre tes conseils.
    Le desert a l’air magique, combien de temps me conseilles tu d’y rester?
    Comment l’atteindre de Villaviera ?
    Merci!

    • Lenaic 28 mars 2016 at 23 h 06 min - Reply

      Merci pour ton commentaire.
      C’est vrai que je n’ai pas beaucoup détaillé l’accès au desert de la Tatacoa. On peut prendre un bus de Neiva à Villavieija (1h de trajet les yeux fermés, car ils roulent comme des dingues !). Depuis Villavieija, tu peux prendre une moto-taxi pour aller à l’entrée du desert (15 minutes de trajet). Pour ma part, j’avais demandé au chauffeur de bus de m’y déposer… 😉

      Je te conseille d’y rester 3 jours, car le désert n’est pas vraiment facile d’accès, et ca permet de prendre son temps sur place, dans un hamac avant de se lancer dans une course à cheval dans le désert au soleil couchant… 😉

      Pura vida !

  2. julie 1 avril 2017 at 16 h 25 min - Reply

    Bonjour Lenaic, couple de français avec un bébé, nous sommes actuellement à Taganga pour quelques jours.. en Colombie pour quelques semaines encore, nous n’arrivons pas à faire un itinéraire, avec le bébé c’est délicat on ne peut pas aller partout, de plus on souhaite rester à chaque étape quelques jours pour pouvoir nous pauser et éviter les déplacements repetitifs!! peux tu nous éclairer?? merci d’avance
    Julie, Bruno et Marley

Leave A Response »