Cuba : itinéraire et conseils

Lenaic 4 novembre 2012 4

Cuba attire inexorablement le visiteur. Par son côté unique, révolté, fier, la plus grande île des Caraibes évoque des images de soleil, de danses endiablées et de couleurs chatoyantes

Et bien on n’est pas déçu ! J’ai visité l’île de Cuba pendant 3 semaines, d’ouest en est, et cette île a su me conquérir.

rue de Trinidad

Ce qu’il faut visiter à Cuba

J’ai traversé une grande partie du pays, mais je retire principalement 3 étapes indispensables pour réussir son voyage à Cuba.

La Havane, l’une des plus belles capitales du monde. Les bâtiments en arcade, aux couleurs pastels, les vieilles voitures américaines des années ’50 sillonnant lentement la ville, la vie exaltée des enfants jouant dans les rues des quartiers populaires… Tout enchante à La Havane. Incontournable, la ville mérite d’y passer 3 jours, afin de bien apprécier le Vieux Havane, de faire des affaires au superbe marché d’art, de faire un tour en voiture américaine et en coco-taxi, et de profiter d’une soirée animée dans la capitale cubaine.

Centre de La Havane, avec vieille voiture américaine

 

 

Trinidad, à 5h de route de La Havane, change par son caractère figé dans le temps. Les rues pavées, empruntées par les chevaux, apporte un charme suranné à cette ville hors du commun. Berceau de la salsa, la musique y est partout présente, et on ne peut manquer les démonstrations et invitations à danser à l’approche de la nuit. En prime, Trinidad offre une plage à quelques kilomètres, facilement accessibles en taxis. Rue colorée de Trinidad, avec vélo et une charette à cheval

 

 

Vinales et sa région permettent de découvrir la campagne cubaine. On y croise les cubains dans leurs fauteuils à bascule, en train d’observer tranquillement la rue depuis le seuil de leurs portes, un cigare en bouche. Une excursion à pied ou à cheval dans les champs de tabac permet d’apprécier la fabrication des meilleurs cigares du monde, sous un soleil immuable. Enfin, une balade entre les champs et les mogotes (petites collines typiques) permet de s’évader dans un paysage grandiose.

Vallée de Vinales

 

 

Le reste de l’île présente selon moi moins d’intérêt. Si Cienfuegos est une ville agréable, Santa Clara ne présente que l’interet du musée et du train dédié au Ché. Varadero n’a d’intérêt que dans ses belles plages, et Santiago ne vaut le cout de traverser l’île que pour son carnaval, fin juillet.
Une visite de Cuba à travers ces 3 étapes peut donc se faire en 7 à 10 jours.

 

Comment se déplacer et se loger ?

Cuba se prête bien aux baroudeurs. Il est possible de voyager en bus assez facilement. Entre La Havane et Vinales (2h30 de route), il est également possible de prendre un taxi opérant la liaison, que l’on peut partager avec d’autres voyageurs. Le prix est donc donc tout à fait accessible, et le trajet est plus rapide !

 

Il y a deux possibilités de logement à Cuba : les hôtels, et le logement chez l’habitant. Certains cubains, ayant un certificat, ont donc le droit de louer une chambre ou deux à des touristes. Ce qui permet d’échanger avec la population locale, d’avoir une chambre assez sommaire pas trop chère, et de déguster de bons repas typiques.

A l’arrivée d’un bus dans une ville, les cubains savent que les touristes chercheront un logement. En arrivant à l’aéroport de La Havane, vous aurez en revanche peut-etre plus de difficultés de trouver un logement chez l’habitant, mais ca reste tout à fait trouvable…

 Chambre chez l'habitant

Chambre chez l’habitant

Conseils

Mon premier conseil est de visiter Cuba au plus tot !  Cuba garde encore son caractère et son charme d’après la révolution. On sent l’âme rebelle de cette île. Mais les vieilles voitures des années ’50 finiront par disparaitre, et l’île perdra de son identité en s’ouvrant au monde dans les prochaines années.

Il existe deux monnaies à Cuba. Les pesos cubains sont réservés à la population locale, et les CUC, monnaie beaucoup plus forte, sont destinés aux touristes et certains cubains. Les transports, le logement et les entrées des sites touristiques se payent en CUC. Mais pour faire de petits achats (une boisson, un petit objet…), il vaut mieux payer en pesos cubains. Vous payerez beaucoup moins cher !   A vous donc de vous procurer les deux monnaies à votre arrivée…

 

Ma vision du pays

Dans les années 1950, Cuba était le lieu de tous les excès des riches américains. La Havane accueillait les hommes d’affaires américains dans ses hotels luxueux, oùjeux d’argent et luxure étaient monnaie courante. Alors que la population locale souffrait, Cuba, dirigée par Batista, pantin du gouvernement américain, était acquis à la cause des Etats-Unis. Puis la révolution menée par Fidel et Che Guevara a changé radicalement le pays. La politique particulière des 50 dernières années a amenée de bonnes choses (une excellente médecine, pas d’illétrisme), mais a aussi ses inconvénients (à quoi bon avoir de bons médecins si un quart de la population doit mettre 2 jours pour accéder à l’hopital ?).

En parlant avec la population, je me suis rendu compte que les vieux cubains sont en général pro-Castro. Ils redoutent l’époque où leur pays était soumis au capitalisme et au marché américain. Les jeunes, en revanche, ont soif d’apprendre du monde. Le désir de pouvoir sortir de leur île, de s’ouvrir au monde, de pouvoir entreprendre librement brûle en eux. Fidel Castro est tellement respecté à Cuba qu’une nouvelle révolution est impossible avant que Fidel ne casse sa pipe. Mais, lorsque Fidel ne pourra plus être le garant d’une unité idéaliste, que se passera t-il sur cette île atypique, fière et révoltée…?

 

 

Peinture de Che Guevara sur un mur cubain

Portrait du Che sur un mur

 

Et vous, quelle opinion avez-vous de Cuba, de sa politique et de son avenir..? 

 

 

 

4 Comments »

  1. Floriane 17 mars 2013 at 1 h 37 min - Reply

    Mon père y a été il a loué une voiture et a fait le tour de l’île et ne m’en a dit que du bien, j’espère en faire autant rapidement. Merci pour ton article 😉

  2. Barnabe 24 avril 2013 at 18 h 12 min - Reply

    Je suis tout a fait d’accord avec toi sur les trois étapes à voir. La Havane, Trinidad et Vinales sont pour moi les incontournables de Cuba, car en plus ils se completent bien ! Apres les moments paisibles de Vinales, on fait la fete à Trinidad !
    Concernant la politique de Cuba, meme si on en parle moins actuellement, il semble que Cuba s’oriente vers une ouverture des marchés et des libertés. Tant mieux pour les habitants ! (meme si, comme tu dis, ca risque d’etre moins « exotique » pour nous dans le futur… Le monde s’occidentalise !)

Leave A Response »