Népal : nature et religion

Lenaic 6 janvier 2013 0

Mon métier m’amène à accompagner des groupes en voyage. J’ai eu l’opportunité d’accompagner récemment un groupe d’environ 60 personnes pendant 10 jours au Népal. L’expérience fut très enrichissante, et le Népal a ravi la grande majorité d’entre nous. Amoureux de la nature et de la culture bouddhiste, le Népal vous comblera !

Nepal  Voyageur Attitude

Katmandou

Même avec 40 ans de retard, Katmandou reste une ville mythique et mystique. Le trafic incessant, les klaxons et la pollution font beaucoup penser aux grandes villes indiennes, mais l’ambiance des stupas (temples bouddhistes) font oublier la frénésie urbaine pour plonger dans une atmosphère religieuse intense. En premier lieu, le stupa de Swayambunath, le plus grand du pays, présente les fameux yeux bouddhistes. On tourne autour du stupa (toujours dans le sens des aiguilles d’une montre) pour y admirer quelques bonzes et s’étonner de la ferveur des bouddhistes lors de leurs prières.

voyageur-attitude  Katmandou

 

Tout en logeant à Katmandou, il se doit de visiter les 3 anciennes cités bouddhistes : Patan, Bhaktapur et Katmandou Durbar Square.

voyageur-attitude Baktapur

Chaque site est immense, et présente de nombreux temples absolument magnifiques. Entre les vaches et les pigeons, on déambule dans les ruelles parsemées de boutiques pour atteindre la place centrale où les temples se font concurrence. On sent le poids du passé sur ces sites bien entretenus, et je pense que l’ambiance est similaire à celle que les routards ont pu découvrir à la fin des années ’60.

 

_DSC0518Pour loger, le quartier de Thamel est le repère des trekkeurs. Thamel présente de nombreux hotels et auberges bon marché ainsi que de nombreuses échoppes. Pour ma part, j’ai eu la « chance » de loger dans des hôtels haut de gamme, et d’avoir découvert le confort de l’Hyatt. Ambiance zen et confort garanti !

 

L’inévitable trek

On ne saurait quitter le Népal sans voyageur-attitude   trek in Nepalavoir fait un trek avec au moins une nuit en tente pour contempler le lever du soleil sur l’Himalaya ! Si la vallée de Katmandou offre de nombreuses possibilités de trek, entre 1 jour et 3 semaines, les environs de Pokhara sont une bonne alternative pour une belle randonnée dans l’Himalaya. Pour profiter au mieux des conditions d’un trek, le printemps et l’automne sont les plus favorables (octobre-novembre, ou avril-mai).

 

Le parc naturel de Chitwan

voyageur-attitude  safariToujours porté sur la nature, le Népal offre également la possibilité de passer quelques jours au sein d’un parc naturel pour y découvrir la faune. Chitwan offre la plus grande diversité. Même si je suis contre le fait de monter sur un éléphant, que je préfère voir en liberté plutôt qu’avec 4 personnes sur le dos, je dois admettre que ce safari à dos d’éléphant fut bien agréable. Traversant les fleuves, l’éléphant permet de pouvoir observer la faune en hauteur. Rhinocéros et cerfs sont souvent au rendez-vous, alors que le tigre se fait plus rare.

 

Pashupatinath

A 30 minutes de route de Katmandou, Pashupatinath est un lieu de crémation ouvert aux touristes. Appelé « le petit Bénarès », le lieu reste beaucoup moins intéressant que son modèle indien sur les bords du Gange. Les familles népalaises viennent  se recueillir sur le buchet du défunt, sans pleur ni cri, puisqu’une nouvelle vie réincarnée attend le défunt. Le site est jonché de quelques babas, hommes ayant choisi une vie de renoncement et de dénuement. Même si les photos sont belles, certains babas ne se costument que pour les touristes. Quand un baba porte une belle montre, le doute sur leur foi n’a plus lieu d’être.

voyageur-attitude  pashupatina

 

La route des camions

Aventuriers et téméraires, venez donc sur la Route des Camions tester votre sang froid ! Traversant le Népal, cette route permet de rejoindre Pékin depuis l’Inde en un mois de camion. Envahie par des camions bariolés, cette route est très dangereuse de par son état déplorable, son étroitesse et le ravin qui guette. Les conducteurs des camions éprouvent un sentiment de suprématie qui les pousse à négliger les autres véhicules. Ces conducteurs répugnent à ralentir et font tout pour éviter de perdre leur élan. Tous  cherchent à bénéficier de la moindre descente, tous n’hésitent pas à se déporter brutalement sur la droite de la route si un nid de poule ou un obstacle se présente, et presque tous doublent sans avoir une bonne visibilité. Lorsqu’ils sont chargés, en côte, ils sont vulnérables mais lorsqu’ils sont vides, dans les descentes, ils peuvent atteindre des vitesses supérieures à celles d’une voiture.

voyageur-attitude  camions

« Horn please ! » : on prend alors conscience de l’intérêt vital de klaxonner, une injonction placardée à l’arrière de tous les camions.

 

Religion bouddhiste et nature sont donc prédominantes au Népal, où seuls l’état des routes et l’infernal trafic de Katmandou viennent perturber la quiétude du pays. Le contraste est saisissant : on passe de l’architecture médiévale de Durbar Square au marasme de la circulation de l’immense avenue Kanti Path et au bourdonnement du quartier de Thamel, le paradis des routards occidentaux. La richesse du patrimoine historique des anciennes capitales souveraines de la vallée de Katmandou n’a d’égale que la majesté des neiges éternelles himalayennes.

 

voyageur-attitude   map nepal

 

 

 

 

Leave A Response »