Sardaigne : le Nord

Lenaic 1 octobre 2016 2

La Costa Smeralda

Le nord, c’est l’immanquable de Sardaigne ! La mythique Costa Smeralda, avec ses eaux bleu-vert émeraude, attire la foule pendant tout l’été. Et c’est ca le problème : plus c’est beau, plus il y a de monde ! En juillet / aout, les plages de la Costa Smeralda deviennent d’angoissantes nuées de monde. Il est presque aussi difficile d’étendre sa serviette que de circuler en voiture près d’une plage. Les plages sont petites, encerclées par les rochers formant presque des criques. Et les panoramas sont effectivement grandioses. Mais, si c’est agréable en mai, juin et septembre, les mois de juillet et août sont véritablement trop bondés pour profiter dignement des plages. Alors qu’il y a tellement de belles plages au sud de la Sardaigne, dans le golfe d’Orosei ou encore près d’Aghero !

costa-smeralda-sardaigne

 

La Costa Smeralda, c’est aussi la jet-set. Avec de beaux spécimens de Mr Muscle et de minettes en talons avec le chihuahua. Bref, faut avoir du pognon… ou de l’humour ! Et pour claquer son pognon, la ville de Porto Cervo est là pour vous aider. Cette ville artificielle vous aidera à alléger votre porte-monnaie et à vous fondre dans la masse bling-bling à travers les boutiques Gucci, Chanel, Dior et autres… 

 

Des rochers et des îles

Evidemment, quand il faut payer pour accéder aux plages, il y a moins de monde. C’est le cas pour accéder aux îles Maddalena, qu’on rejoint par bateau. Comptez 15 € par passager, plus 20 € par véhicule (tarifs pour l’aller/retour, en pleine saison), pour pouvoir découvrir les lagons parsemés de rochers, sur l’ile Magalena et l’île Caprera. Ces îles font partie des « Bouches de Bonifaccio » et ressemblent aux fameuses îles Lavezzi, en Corse du sud, situées à quelques kilomètres à peine ! Tôt le matin, prenez le ferry avec votre voiture, et allez découvrir les beautés de l’île Caprera puis de Maddalena. Attention, certaines criques sont tellement petites que seuls les premiers arrivés pourront poser leur serviette ! Et c’est ça qui est bon !

A savoir : il est possible de loger en B&B sur l’île Maddalena. Pourquoi pas ?! (Je conseille 2 nuits max)

isla-maddalena-sardaigne

 

Conseil Voyageur Attitude : Pas besoin de prendre le ferry pour en prendre plein les yeux ! Je vous incite à découvrir les rochers de Capo Testa. Un véritable coup de cœur ! On y trouve quelques plages, petites donc vite remplies, et l’on peut explorer les rochers avant d’aller jeter une tête dans l’eau. (Attention tout de même, il arrive qu’il y ait des méduses par ici…)

capo-testa-sardaigne

 

La « Petite Tahiti »

Au sud d’Olbia, une plage (Cala Brandinchi) a acquis une belle renommée, avec son surnom de « Petite Tahiti ». J’imaginais donc plutot une grande plage vierge offrant un lagon turquoise et de l’eau peu profonde ourlant sur du sable blanc… En fait, c’est à peu près le contraire ! On traverse d’abord un énorme parking payant (2,50 l’heure, une folie !) pour accéder à une petite plage circulaire au sable doré. Avec sa forme en demi-lune et son environnement naturel, la baie est belle, certes. Mais le surnom, qui a contribué à attirer tant de visiteurs, me semble désormais usurpé.

cala-brindinchi-sardaigne

 

 

 

2 Comments »

    Leave A Response »